Compte rendu P1 Hommes: RASJ – SP BRUXELLES: 5 – 0 « Un vent favorable souffle sur la RASJ qui se hisse à la 2ème place ! »

Un vent favorable souffle sur la RASJ qui se hisse à la 2ème place !

RAS Jodoigne – Sporting Bruxelles : 5-0

C’est un vent de tempête et une pluie diluvienne qui balayaient la Cabouse samedi soir au coup d’envoi de cette rencontre, rendant les conditions de jeu extrêmement difficiles pour des acteurs frigorifiés.

Notre équipe, dès lors, éprouva pas mal de difficultés face à une lanterne rouge fort regroupée et qui résista tout au long de la première période aux tentatives, assez ternes il est vrai, des visités. Il fallut d’ailleurs un sortie en catastrophe de notre gardien pour remporter un face à face qui eût permis aux Bruxellois de prendre l’avance avant le repos (38ème mn). Et au lieu de 0-1, ce fut 1-0 deux minutes plus tard quand Fiorenzo Fortemps donna un précieux coup de main à Igor Closse pour ouvrir le score (1-0 à la 40ème mn).

Ce but changea complètement la donne, rendant la confiance aux Jodoignois et forçant les visiteurs à prendre des risques pour égaliser. Les Jodoignois n’attendaient que cela pour retrouver leur force de frappe et il ne leur fallut qu’une vingtaine de minutes pour sceller l’issue de la partie grâce à deux réalisations de Jeroen Jeanpierre d’un bon lob tout d’abord (2-0à la 59ème mn) puis d’un tir lointain légèrement dévié qui trompa un gardien médusé (3-0 à la 65ème mn). Les Jodoignois avaient désormais le « vent en poupe » et à la 70ème mn, ce fut au tour de Romain Puttemans de participer à la fête (4-0) puis à Jonathan Bruno de clôturer la série d’un maître-tir de20m (5-0 ) la 78ème mn). Les Canaris (qui jouaient en bleu) repartirent encore de ‘l’à vent » (l’avant) sans toutefois aggraver un score suffisamment éloquent.

Sans « vent-tardise » (vantardise), notre équipe commence à faire parler d’elle en se positionnant à la seconde place derrière Villers, le leader, et en affichant la meilleure attaque de la série (35 buts). Mais restons les pieds sur terre et continuons, match par match, à manifester la même envie et à conserver cette organisation impeccable qui fait notre force à l’heure actuelle. Mais quel plaisir pour les (trop rares) supporters de voir notre équipe animée d’un tel état d’esprit. Ceci, sans aucun doute, explique cela !

Un constat : notre » Don qui shoote » (Jeroen) a une fois encore dompté le moulin à vent adverse dans son combat.

RAS Jodoigne : Bauwin, Veronnez, Sapin, R. Puttemans, Vandeput, Bailleux, Fortemps, Closse (67ème mn: Gonzalez), Jeanpierre (80ème mn: Ginion), Lisman (75ème mn: Congosto) et Bruno.