Compte rendu P1 Hommes: BOITSFORT – RASJ : 1 – 2 « Bois fort » : une expression qui ne fait pas peur aux joueurs jodoignois

« Bois fort » : une expression qui ne fait pas peur aux joueurs jodoignois.

RC Boitsfort – RAS Jodoigne : 1-2

C’est à nouveau un groupe solide et solidaire qui s’est imposé chez le second classé de la série, invaincu dans ses installations. Et personne n’a fait faux bond (Alex Congosto, blessé, était présent dans la tribune) à l’exception d’un terrain extrêmement sautillant qui rendait la tâche des 22 acteurs très difficile. Cela n’a pas empêché les Canaris de signer une deuxième victoire consécutive et une première en déplacement.

Dès la 1ère minute, pourtant, on crut au but d’ouverture des Bruxellois puisque le ballon frappa le montant puis la transversale avant d’être capté par Bertrand Bauwin. Huit minutes plus tard, ce fut au tour des supporters locaux de trembler quand un tir de Quentin Lisman longea la ligne de but sans vouloir y pénétrer. La suite, jusqu’au repos, fut assez équilibrée et dénuée de véritables occasions même si les Canaris tentèrent, en vain, d’imposer leur football.

On imaginait que la première formation qui trouverait l’ouverture aurait fait un grand pas vers la victoire… et ce fut la RAS qui se porta au commandement à la 55ème mn sur un coup-franc de 30m de Fortemps que le gardien local ne put que dévier dans ses filets (0-1). Boitsfort tenta alors tout pour le tout et sa pression fut récompensée à un quart d’heure du terme (1-1 à  la 75ème mn). Mais alors que l’on pensait devoir se contenter d’un (bon) point, notre (ta)lisman (lisez Quentin) sortit de son écrin au moment d’entamer les arrêts de jeu pour propulser de la tête au fond du but un long coup-franc de Lorenzo Gonzalez et offrir la victoire aux siens (1-2).

RAS Jodoigne: Bauwin, Sapin, Q Puttemans , Vandeput, Bailleux (58ème mn: Gonzalez), Veronnez, Fortemps (78ème mn: Ginion), Closse,Lisman, Jeanpierre et Bruno.