Article Lavenir.net P1 Hommes: « Jodoigne, sans faire de bruit… »

Je pourrais m’attarder sur la crise qui couve au sein des deux clubs phares macas. Pascal Pilotte et Gael Vanderbrugge (Il l’aurait annoncé dans le vestiaire après la lourde défaite 6-0 dans le derby face à Rixensart) ne sont pas loin de jeter l’éponge après une série de mauvais résultats.

Je pourrais aussi vous parler du retour au premier plan de l’AFC Tubize (D1B), du parcours presque sans faute du RCS Brainois (D3) et du RC Villers (P1). Mais j’ai finalement décidé d’écrire quelques lignes sur le très bon début de saison du RAS Jodoigne en première provinciale. Avec cette belle victoire à Boitsfort (deuxième de la série avant la rencontre), la première en déplacement, les «Canaris» se replacent à une très jolie septième place. Je suis allé les voir jouer il y a deux semaines à Villers, où ils ne méritaient absolument pas d’être battus.

Il règne une excellente ambiance au sein du groupe, dans lequel l’on retrouve de véritables clubmens tel que le dernier rempart Bertrand Bauwin. L’arrivée de joueurs doués et très vite intégrés comme Fiorenzo Fortemps ou Sam Ballieux n’est pas non plus étranger à ce bon départ. Mais la grande force de cette équipe est d’être coachée par un certain Sven Vandeput. Le garçon a joué à OHL, au RC Malines, à Dender et même à Tirlemont. Il est unanimement apprécié par l’effectif pour ses qualités humaines et footbalistiques: en effet, à 39 ans, il évolue encore au sein du onze de base. «Parce qu’il n’y a personne qui est aussi fort que lui», m’a-t-on soufflé…

Derrière, les buts sont défendus par Bauwin qui n’est plus à présenter J’ai bien aimé la prestation de Puttemans dans l’axe de la défense. Dans le milieu c’est solide et Jodoigne co-détient la meilleure attaque du championnat avec 24 buts.

Les solutions sont légion: Gonzalez, Jeanpierre et Bruno font mal. Et dire que Ginion est sur le banc!

On parle peu de la «Royale Association Sportive Jodoignoise», mais il ne faut pas oublier qu’il y a même pas cinq ans, le club évoluait en troisième provinciale.

Quelque chose me dit, qu’on n’a pas fini d’en reparler!

Source: Lavenir.net