Compte rendu P1: RASJ – BX BRUSSELS: 2 – 1 « Une victoire…capitale face au champion de P2! »

Une victoire … capitale face au champion de P2 !

RAS Jodoigne – BX Bruxelles : 2-1

Après le point conquis à Chastre, Johan Grommen s’était plu à souligner la volonté et l’unité retrouvées d’un groupe qui s’appuyait sur ces qualités pour forger d’excellents résultats. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que notre « mage » n’avait pas tort puisque les Canaris ont conquis leur premier succès de la saison et ce, face à un ténor de la série. Certes, les Bruxellois ont manqué leur envol dans ce championnat mais ils possèdent une telle facilité technique qu’ils ne devraient pas tarder à retrouver leurs ambitions.

Le ballon offert par le Judo Club ABW JODOIGNE!

La première période se résuma en une longue période d’observation et même si le BX exerça une  légère domination, les Jodoignois ne leur laissèrent que peu d’occasions grâce à une parfaite organisation défensive.

On se dit durant la pause que l’ouverture du score revêtirait une importance… capitale dans ce duel et malheureusement, le 0-1 s’afficha au marquoir dès la 50ème mn quand l’arbitre accorda aux visiteurs un coup-franc imaginaire à la limite du rectangle. Issankoy en profita pour porter les siens au commandement via le montant (0-1),rendant la tâche des locaux extrêmement difficile. Mais c’est à ce moment que l’on put se rendre de la force de caractère retrouvée de notre formation qui, loin de baisser les bras, se mit à malmener la défense bruxelloise. Et à l’heure de jeu, une déviation de Romain Puttemans isola Igor Closse qui rétablit une égalité non usurpée (1-1 à la 61ème mn). Et ce n’était pas tout puisque cinq minutes plus tard, Lou Marchal exploitait un bon service de Lorenzo Gonzalez, très bien monté au jeu, pour porter la RAS au commandement (2-1 à la 66ème mn). Il restait à préserver ce court avantage durant vingt-cinq minutes et en dépit de la sortie pour blessure de Sven Vandeput, la défense jodoignoise tint bon même si elle fit preuve d’un peu trop de précipitation, laissant trop l’initiative à son adversaire. Mais Bertrand Bauwin montait bonne garde et un double arrêt à 9 minutes du terme découragea les Bruxellois qui durent s’incliner. Certes, tout reste à faire mais cette première victoire fait un immense plaisir à tous les Jodoignois qui prennent un nouveau départ en abandonnant la lanterne rouge.

RAS Jodoigne : Bauwin, Sapin, R. Puttemans, Vandeput (67ème mn : Collin), Degeest, Lebrun, Closse, F. Koch (62ème mn: Gonzalez), Jeanpierre, Marchal et Congosto (72ème mn: Veronnez).