Compte rendu P1: STOCKEL – RASJ: 3 – 0 « La victoire face au BX serait-elle un feu de paille ? »

La victoire face au BX serait-elle un feu de paille ?

Stockel – RAS Jodoigne : 3-0

On croyait les Jodoignois remis sur rail par le succès acquis face au BX Bruxelles mais il a fallu déchanter ce dimanche chez un autre adversaire bruxellois, pourtant moins redoutable. Le début de partie nous fit cependant rêver puisqu’après un arrêt décisif de Bertrand (7ème mn), une faute commise à la limite du rectangle valut l’exclusion à son auteur local. Hélas, le tir imparable de Jeroen Jeanpierre frappa la base du montant (15ème mn). Ce fut peut-être le tournant de la rencontre car, contre toute attente, les Canaris, à onze contre dix, ne parvinrent plus jamais à déstabiliser leur hôte. Perdant énormément de duels et manquant (ce n’est pas nouveau) énormément de créativité, les nôtres ne menacèrent plus jamais un gardien bruxellois qui passa un après-midi tranquille. C’est tout dire : le second tir cadré jodoignois fut facilement capté par le dernier rempart de Stockel… à la 87ème mn ! Et comme, dans l’autre camp, on ne se fit pas prier pour profiter des largesses visiteuses, la partie devait fatalement tourner à l’avantage des Bruxellois. Ils durent toutefois attendre la 62ème mn pour mettre à profit un coup de coin… et une faute sur Bertrand Bauwin pour prendre l’avantage (1-0). Et en dépit des risques pris par le staff jodoignois qui aligna une défense à trois, la carence offensive fut à nouveau l’apanage de notre formation qui reçut une véritable leçon de ses dix adversaires scorant, en contre, à deux reprises aux 79ème et 86ème mn (3-0). La partie était perdue et l’exclusion de Lou Marchal ne changea rien à la donne.

RAS Jodoigne : Bauwin, Sapin, Collin, Vandeput, Degeest (67ème mn: F. Koch), Lebrun (75ème mn: Veronnez), Closse, Marchal, Jeanpierre, Gonzalez (65ème mn : Ginion) et Congosto.