Compte rendu P1 Hommes: RASJ – IXELLES: 3 – 1 « Souvenons-nous de l’automne 2015! »

Souvenons-nous de l’automne 2015 !

RAS Jodoigne – Ixelles : 3-1

Petit rappel dans le passé récent de notre formation : En 2015, après huit rencontres en provinciale 3, la RAS naviguait dans les eaux troubles de la relégation avec 7 points sur 24… à quinze longueurs de Beauvechain, leader. Doit-on vous rappeler de ce qu’il advint de la suite sous la conduite de Johan Grommen arrivé au club en pleine saison des feuilles mortes ?

Il y a quinze jours, nous totalisions 6 points sur 24… et notre T1 n’avait absolument pas perdu la foi. Résultat : un bon point conquis au Crossing et une victoire convaincante ce dimanche face à Ixelles qui possède la meilleure défense de la série. C’est à croire qu’au moment où les arbres perdent leur plumage, nous retrouvons le nôtre. Les Jodoignois ont en tout cas prouvé qu’ils possèdent les moyens d’assurer leur place au sein de l’élite provinciale. Rien n’est fait mais nous avons toutes les raisons d’espérer si nous poursuivons sur cette bonne voie.

Dès l’entame de la partie, on sentit les Canaris décidés à faire souffrir leur adversaire et la chance leur tourna le dos à la 6ème mn avec un tir de Lorenzo Gonzalez sur le poteau. Mais, on le verra plus tard, ce n’était que le début du récital Lorenzo. Toute l’équipe se montrait très entreprenante et elle en fut récompensée après vingt minutes lorsqu’un excellent travail de Florian Koch sur la droite fut exploité par le même Lorenzo pour ouvrir le score (1-0). Cinq minutes plus tard, ce fut au tour d’Alex Congosto de décocher, des 20m, un obus que le gardien parvint détourner sur sa transversale. On rentra aux vestiaires avec un petit goût de trop peu car un avantage de deux buts n’eût pas été usurpé même si Bertrand dut se montrer vigilant pour préserver ce petit but d’avance. Au repos: 1-0.

Le pressing ixellois se montra plus intense en début de seconde période mais on put juger alors de l’excellente organisation et de l’esprit qui animait notre groupe. Et nous n’avions pas encore sorti notre arme secrète. Ce fut chose faite à vingt minutes du terme quand Jérôme Ginion monta au jeu… et se lança immédiatement dans un long raid en profondeur pour crucifier le dernier rempart visiteur (2-0 à la 72ème mn). Mais la fin de match fut encore palpitante car les Bruxellois réduisirent l’écart à la 86è mn (2-1). Notre Lorenzo, dans un jour de grâce, n’avait pourtant pas terminé son récital en décochant un formidable tir qui trouva la lucarne (3-1 à la 89ème mn). Les Canaris pouvaient enfin respirer  et savourer l’excellente prestation collective. Bravo à tous.

IMG_0719

RAS Jodoigne : Bauwin, Closse, Sapin, R. Puttemans, Veronnez, Collin (60ème mn: Lisman), Jeanpierre, Congosto, Christophe (70ème mn: Ginion), Gonzalez et F. Koch (85ème mn :Henry).