Compte rendu P1 Hommes: BX Brussels – RASJ: 0 – 1 « Un manque de carburant et une grippe tenace n’ont pas vaincu notre collectif ! »

Un manque de carburant et une grippe tenace n’ont pas vaincu notre collectif !

BX Bruxelles – RAS Jodoigne : 0-1

Trois joueurs en panne (réservoir vide!) sur l’autoroute et quelques joueurs toujours affaiblis par un grippe tenace: cette partie ultra-capitale n’avait pas démarré de la meilleure manière qui soit. Mais les Canaris se sont serré les coudes pour conquérir un succès très précieux dans la course au maintien.

Les premiers instants de la rencontre furent à l’avantage de l’équipe bruxelloise qui força cinq coups de coin en quelques minutes mais les Jodoignois ne baissèrent jamais leur garde et ne laissèrent que peu d’occasions à leur hôte. Mieux même, après s’être adaptés à un terrain difficile, nos joueurs mirent le nez à la fenêtre mais oublièrent de tirer au but pour concrétiser le danger qu’ils avaient réussi à créer. Au repos: 0-0.

Au vu des 45 premières minutes, nous avions pris conscience que l’exploit était possible face au champion de la saison dernière. Et le début du second acte confirma cette impression puisque les « Jaune et noir » prirent peu à peu l’ascendant, contraignant le BX à abuser de longs ballons qui firent le bonheur d’une défense très autoritaire. Il nous restait certes à trouver l’ouverture et ce fut chose faite à la 69ème mn lorsque Alex … Don Bosco (lisez Congosto) décocha un tir des 18m qui trompa la vigilance d’un gardien jusque là très autoritaire (0-1). Notre bonne organisation s’ajoutant au manque d’efficacité de notre hôte nous permit ensuite de résister jusqu’au coup de sifflet final et l’on passa même très près du 0-2 quand un lob de Jeroen Jeanpierre manqua de peu la cible. Les trois points conquis sans le concours de Romain Puttemans, Kevin Collin, Igor Closse, Jonas Christophe et Bastien Degeest s’avéreront sans aucun doute très précieux dans un sprint final qui s’annonce chaud. Mais il faut y croire !

RAS Jodoigne : Bauwin, Veronnez (l’homme au réservoir inépuisable), Q. Puttemans, Sapin, Vandeput, Congosto, Gonzalez, Marchal (85ème mn: Henry), Ginion, Jeanpierre et F. Koch (80ème mn: Lambrecht).