Article Lavenir.net « Tout ça en deux ans et demi à peine »

Jodoigne a prolongé son bail en P1, jeudi. Le troisième et dernier «exploit» des Jaune et Noir made in Grommen. Retour sur une période faste!

Johan Grommen était arrivé le 22 novembre 2015 à la tête de la RAS Jodoigne, alors moribonde dans le bas du classement de la Provinciale 3B. Deux ans, cinq mois et quatre jours, mais aussi deux montées de P3 en P2 et de P2 en P1 plus tard, le coach liégeois des Jaune et Noir a entériné le maintien mathématique de son équipe au sein de l’élite provinciale, ce jeudi 26 avril. Fort. «C’est un super sentiment que d’avoir accompli ça. Au niveau personnel, bien sûr. Mais c’est avant tout le travail de tout un club, explique-t-il. On a tous travaillé dans la même direction. Que ce soit le staff, les joueurs qui étaient là, les transferts entrants et la direction. C’est un honneur d’avoir pu vivre ça avec tous ces gens-là.»

Ému, notre interlocuteur avoue qu’il partira « avec le cœur lourd» dans une grosse semaine après le dernier match. «Je suis arrivé à Jodoigne pour faire mon travail d’entraîneur. Mais au final, ça a été bien plus que ça. Je me suis fait des amis. Que ce soit dans le comité ou dans mon groupe où j’ai développé énormément d’affinités avec les gens. Donc forcément, j’aurai un petit pincement en partant. Mais je vous le jure: je reviendrai un jour coacher à Jodoigne.»

En attendant, c’est son défenseur Sven Vandeput qui lui succédera l’an prochain, on le sait. «J’espère que Jodoigne va garder sa ligne de conduite actuelle et que Sven poursuivra ce qui a été entamé. Mais je ne me fais pas trop de soucis pour ça car je sais qu’il va réaliser du bon boulot.»

Et avant les au revoir d’usage, il y a donc encore deux matches à jouer. Dont un premier à Jette, le deuxième, dimanche. «Ne comptez pas sur nous pour balancer ce match, prévient Johan Grommen. En début de saison, des dirigeants de Jette, entre autres, avaient déclaré que Jodoigne serait descendant avec Chastre. Je ne suis pas rancunier dans la vie de tous les jours mais dans le foot bien et je n’ai pas oublié ces déclarations. Puis, regardez le classement aujourd’hui et ce qu’on a réalisé au niveau du jeu, des résultats cette saison. On a prouvé que ces gens avaient bien tort, non?»

Le groupe: Jodoigne ayant joué jeudi soir et en fonction des besoins de son équipe P4, le groupe n’était pas encore déterminé au moment d’écrire ces lignes.

Source Lavenir.net